• Baphomet

    La Passion du Christ

    Il y a plusieurs transcriptions possibles : Bouche du Père, bouche par laquelle le Souffle divin s'exprime.

    Il a été décrit comme étant une statue, une tête à deux faces, un "Janus bifrons". Bafomet peut également se décomposer en "baphé" et "météos" désignant en grec le "baptême" et "l'initiation".

    Si nous poursuivons dans cette direction, il nous faut aborder le signe zodiacal des "Gémeaux" chez les égyptiens qui sont à l'origine de la transmission des signes du zodiac. Les Gémeaux ces deux enfants du démiurge : Shou (la chaleur, le Feu qui anime) et Tefnout (le froid et l'humidité, les Eaux) sont présentés au nez de celui qui espère recevoir la le Souffle Divin, le Souffle de vie.
      

    Plusieurs historiens supposent par des étymologies qu’il signifie Baptiste ou Mahomet, etc. , que par là les templiers voulaient rappeler leurs trois attaches Judéo-Catholique-Musulmane, ce qui est totalement faux.
    Pour les Templiers le Baphomet n’est pas une Idole, car ils ont toujours professer la foi Chrétienne, que "Baphomet" symbolisait pour eux la Grande Paix (de Dieu) qu'ils voulaient imposer entre les Peuples, leurs coutumes, leurs points de Vue.

    Le Baphomet pour d’autres, et ceux-ci ont une part de vérité, viendrait surtout de « Oubah el Phoumet » terme des langues Arabes anciennes qui signifie « la Bouche du Père », soit donc l’Origine et le Terme de la manifestation, donc tout le "Jeux de Dieu", le Sentiment, la Respiration Divine Exhalées, la LOI comprise et Bien comprise.

    Les Templiers, à Chinons, ont laissé des écrits dans leur tour/prison :

    - POUR NOUS BAFOMET EST LE PRINCIPE DE LA VIE DIVINE QUI ANIME LE MONDE DES ETRES CREES DE DIEU TRINITE
    XIX SEPTEMBRE M III C VIII;

    - BAFOMET EST LE PRINCIPE DE LA VIE QUI ANIME LE MONDE DES ESTRES CREES
    XIX SEPTEMBRE M III C VIII ;

    - BAFOMET EST LE PRINCIPE DES ESTRES CREES DE DIEU TRINITE
    JEHAN GUALUBIA LE JOUR DE NOSTRE DEPART POUR PARIS AU TEMPLE NEU.


    Ce sont ces dernières définitions, écrites de la main même des templiers, qui ont ma préférence. Celui qui est la Bouche du père, Celui qui parle en son nom est Jésus Christ, l'incarnation du Principe (prologue de St Jean), du Verbe. Je suppose donc que les Templiers possédaient le Saint Suaire, qu'à l'époque il était disposé dans un reliquaire de telle sorte que chacun pouvait voir la très Sainte Face du Christ.

    Pour moi, conformément aux analyses de tissus, le suaire de Turin serait bien une copie conforme : Tissus du moyen-age mais vrai sang du Christ, donc une copie par transfert sur un autre tissus probablement légèrement humide.

    Affaire à suivre...

     

    Baphomet ou Bafomet

     

     

    « Mission de l'Ordre du TempleLe jeûne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :