• Qui sont vraiment les Anges ?

     

    Les anges sont des messagers et des combattants !

     

     

    Qui sont les anges ?

    Le mot "ange" vient du grec ancien ἄγγελος / ággelos (angelus en latin) signifiant « Messager ».

    Il y a deux types de messagers, certains de nature éthérée, spirituels, c'est à dire de purs esprits et d'autres de nature purement physique, c'est à dire des êtres physiques à l'esprit angélique.

     

     

     

    Apparitions des Messagers dans l'Ancien Testament

    Le livre de la Genèse nous rapporte plusieurs interventions de Messagers.

    Chapitre 16, Dans le désert, près d’une source sur la route de Shour, un "ange" parle à Agar, la servante de Saraï, l'épouse de Abram.

    06 Abram lui répondit : « Ta servante est entre tes mains, fais-lui ce que bon te semble. » Saraï humilia Agar et celle-ci prit la fuite.

    07 L’ange du Seigneur la trouva dans le désert, près d’une source, celle qui est sur la route de Shour.

    08 L’ange lui dit : « Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « Je fuis ma maîtresse Saraï. »

    09 L’ange du Seigneur lui dit : « Retourne chez ta maîtresse, et humilie-toi sous sa main. »

    10 L’ange du Seigneur lui dit : « Je te donnerai une descendance tellement nombreuse qu’il sera impossible de la compter. »

    11 L’ange du Seigneur lui dit : « Tu es enceinte, tu vas enfanter un fils, et tu lui donneras le nom d’Ismaël (c’est-à-dire : Dieu entend), car le Seigneur t’a entendue dans ton humiliation.

     

    Chapitre 18, Aux chênes de Mambré, ce sont trois anges qui mangent un repas offert par Abram.

    01 Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour.

    02 Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre.

    03 Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur.

    04 Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre.

    05 Je vais chercher de quoi manger, et vous reprendrez des forces avant d’aller plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « Fais comme tu l’as dit. »

    06 Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit : « Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris la pâte et fais des galettes. »

    07 Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer.

    08 Il prit du fromage blanc, du lait, le veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d’eux, sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient.

    09 Ils lui demandèrent : « Où est Sara, ta femme ? » Il répondit : « Elle est à l’intérieur de la tente. »

    10 Le voyageur reprit : « Je reviendrai chez toi au temps fixé pour la naissance, et à ce moment-là, Sara, ta femme, aura un fils. » Or, Sara écoutait par-derrière, à l’entrée de la tente.

    11 – Abraham et Sara étaient très avancés en âge, et Sara avait cessé d’avoir ce qui arrive aux femmes.

     

    Chapitre 19, A Sodome, deux Anges viennent avertir Loth de la destruction de la cité. Leurs actions ne laissent aucun doute sur leur nature physique.

    01 Les deux anges arrivèrent à Sodome, le soir. Loth était assis à la porte de Sodome ; il les aperçut, se leva pour aller à leur rencontre et se prosterna, face contre terre.

    02  Il dit : « De grâce, mes seigneurs, faites un détour par la maison de votre serviteur ; vous y passerez la nuit, vous vous laverez les pieds et vous vous lèverez de bon matin pour reprendre votre route. » Ils répondirent : « Non ! nous passerons la nuit sur la place. »

    03 Mais il insista tellement auprès d’eux qu’ils firent le détour et entrèrent dans sa maison. Il leur prépara un festin, fit cuire des pains sans levain, et ils mangèrent.

    04 Ils n’étaient pas encore couchés que les hommes de la ville, ceux de Sodome, cernèrent la maison, des plus jeunes aux plus vieux, toute la population sans exception.

    05 Ils appelèrent Loth et lui dirent : « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène-les : nous voulons nous unir à eux. »

    06 Loth s’avança vers eux, à l’entrée, et ferma la porte derrière lui.

    07 Il dit : « De grâce, mes frères, ne commettez pas le mal !

    08 Voici, j’ai deux filles qui ne se sont unies à aucun homme. Je vais vous les amener, et vous leur ferez ce que bon vous semblera. Mais à ces hommes ne faites rien : ils sont venus s’abriter sous mon toit. »

    09 Ils répliquèrent : « Ôte-toi de là ! » Et ils ajoutèrent : « Lui, le seul étranger, il voudrait juger ! À toi, nous ferons plus de mal qu’à eux ! » Ils bousculèrent Loth et s’approchèrent pour enfoncer la porte.

    10 Mais les deux hommes étendirent la main et firent rentrer Loth dans la maison, auprès d’eux. Et ils refermèrent la porte.

    11 Ils frappèrent de cécité les hommes qui se trouvaient à l’extérieur de la maison, du plus petit au plus grand, si bien que ceux-ci ne purent trouver l’entrée.

    12 Les deux hommes dirent à Loth : « Qui as-tu encore ici avec toi ? Gendre, fils, filles, tous ceux qui sont avec toi dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.

    13 Car nous allons le détruire. Elle est grande à la face du Seigneur, la clameur qui s’est élevée contre ses habitants, et le Seigneur nous a envoyés pour détruire ce lieu. »

    14 Loth sortit parler à ses gendres, ceux qui allaient épouser ses filles, et dit : « Debout ! Sortez de ce lieu car le Seigneur va détruire la ville ! » Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter.

    15 À l’aurore, les deux anges pressèrent Loth, en disant : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, et va-t’en, de peur que tu ne périsses à cause des crimes de cette ville. »

    16 Comme il s’attardait, ces hommes le saisirent par la main, ainsi que sa femme et ses deux filles, parce que le Seigneur voulait l’épargner. Ils le firent sortir et le conduisirent hors de la ville.

     

    Chapitre 22, Sur la montagne de Moriah, un ange appela Abraham du haut du ciel, l'ange lui parle et l’empêche de sacrifier Isaac.

    01 Après ces événements, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »

    02 Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. »

    03 Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois pour l’holocauste, et se mit en route vers l’endroit que Dieu lui avait indiqué.

    04 Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l’endroit de loin.

    05 Abraham dit à ses serviteurs : « Restez ici avec l’âne. Moi et le garçon nous irons jusque là-bas pour adorer, puis nous reviendrons vers vous. »

    06 Abraham prit le bois pour l’holocauste et le chargea sur son fils Isaac ; il prit le feu et le couteau, et tous deux s’en allèrent ensemble.

    07 Isaac dit à son père Abraham : « Mon père ! – Eh bien, mon fils ? » Isaac reprit : « Voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste ? »

    08 Abraham répondit : « Dieu saura bien trouver l’agneau pour l’holocauste, mon fils. » Et ils s’en allaient tous les deux ensemble.

    09 Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.

    10 Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.

    11 Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! »

    12 L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. »

    13 Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.

    14 Abraham donna à ce lieu le nom de « Le-Seigneur-voit ». On l’appelle aujourd’hui : « Sur-le-mont-le-Seigneur-est-vu. »

    15 Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham.

    16 Il déclara : « Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique,

    17 je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.

    18 Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

     

    Chapitre 28, Il s'agit du "songe" de Jacob et de la pierre de Béthel : les anges montent et descendent une échelle reliant le Ciel et la Terre. La suite du songe ne concerne pas les anges mais le "Seigneur", le Dieu d’Abraham et d’Isaac.

    10 Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane.

    11 Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit car le soleil s’était couché. Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête, et dormit en ce lieu.

    12 Il eut un songe : voici qu’une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient.

    13 Le Seigneur se tenait près de lui. Il dit : « Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham ton père, le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants.

    14 Tes descendants seront nombreux comme la poussière du sol, vous vous répandrez à l’orient et à l’occident, au nord et au midi ; en toi et en ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre.

    15 Voici que je suis avec toi ; je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai sur cette terre ; car je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir accompli ce que je t’ai dit. »

    16 Jacob sortit de son sommeil et déclara : « En vérité, le Seigneur est en ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas. »

    17 Il fut saisi de crainte et il dit : « Que ce lieu est redoutable ! C’est vraiment la maison de Dieu, la porte du ciel ! »

    18 Jacob se leva de bon matin, il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête, il la dressa pour en faire une stèle, et sur le sommet il versa de l’huile.

    19 Jacob donna le nom de Béthel (c’est-à-dire : Maison de Dieu) à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz.

    20 Alors Jacob prononça ce vœu : « Si Dieu est avec moi, s’il me garde sur le chemin où je marche, s’il me donne du pain pour manger et des vêtements pour me couvrir,

    21 et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu.

    22 Cette pierre dont j’ai fait une stèle sera la maison de Dieu. De tout ce que tu me donneras, je prélèverai la dîme pour toi. »

     

    Chapitre 31, Peu avant de quitter Laban, Rachel, la fille de Laban, vole des idoles (théraphim) à son père. L’ange de Dieu appelle Jacob en songe, et lui dit, entre autre, qu'il est le Dieu de Béthel.

    11 Et l’ange de Dieu me dit en songe : “Jacob !” Je répondis : “Me voici”.

    12 Il reprit : “Lève donc les yeux et regarde les béliers qui s’accouplent aux brebis, tous rayés, tachetés, tavelés. C’est parce que j’ai vu tout ce que t’a fait subir Laban.

    13 Je suis le Dieu de Béthel, là où tu as fait l’onction sur une stèle et où tu t’es engagé envers moi par un vœu. Maintenant, lève-toi, quitte ce pays et retourne dans le pays de ta parenté.” »

    14 Rachel et Léa lui firent cette réponse : « Avons-nous encore une part, un héritage, dans la maison de notre père ?

    15 Ne nous a-t-il pas traitées comme des étrangères puisqu’il nous a vendues et qu’il a bel et bien mangé notre argent ?

    16 Maintenant, puisque toutes les richesses que Dieu a enlevées à notre père sont à nous et à nos fils, fais donc tout ce que Dieu t’a dit. »

    .../...

    22 Le troisième jour, on avertit Laban de la fuite de Jacob.

    23 Laban prit avec lui ses frères et poursuivit Jacob pendant sept jours de marche. Il le rejoignit à la montagne de Galaad.

    24 Pendant la nuit, Dieu vint trouver Laban l’Araméen dans un songe et lui dit : « Garde-toi de dire le moindre mot à Jacob, en bien ou en mal. »

    25 Laban rattrapa Jacob qui avait planté sa tente dans la montagne ; Laban et ses frères plantèrent la leur dans la montagne de Galaad.

    26 Laban dit à Jacob : « Qu’as-tu fait ? Tu t’es dérobé à ma vigilance, tu as emmené mes filles comme des captives de guerre !

    27 Pourquoi t’es-tu caché pour fuir ? Tu m’as volé ! Tu ne m’as pas prévenu ! Je t’aurais laissé partir dans la joie et les chants, au son du tambourin et de la cithare.

    28 Mais tu ne m’as pas laissé embrasser mes fils et mes filles ! Tu te comportes vraiment comme un fou !

    29 J’ai entre les mains le pouvoir de vous faire du mal, mais, hier soir, le Dieu de votre père m’a adressé cette parole : “Garde-toi de dire le moindre mot à Jacob, en bien ou en mal.”

    30 Maintenant, si tu es parti car tu désirais ardemment retrouver la maison de ton père, pourquoi as-tu dérobé mes dieux ? »

    31 Jacob répondit à Laban : « C’est que j’ai eu peur ; je me disais que tu voudrais peut-être me reprendre de force tes filles !

    32 Quant à celui chez qui tu trouveras tes dieux, il perdra la vie. Devant nos frères, inspecte mes affaires et reprends ce qui est à toi. » Jacob, en effet, ne savait pas que Rachel avait dérobé les idoles domestiques.

    33 Laban entra dans la tente de Jacob, la tente de Léa et celle des deux servantes. Il ne trouva rien. Il sortit de la tente de Léa et entra dans la tente de Rachel.

    34 Or, Rachel avait pris les idoles, les avait mises dans le sac dont on charge le chameau et s’était assise dessus. Laban fouilla toute la tente mais il ne trouva rien.

     

    Chapitre 32, Après avoir salué Laban, Jacob se mit en route et des "anges de Dieu" vinrent à sa rencontre. À leur vue, Jacob déclara : « C’est le camp de Dieu ! »...

    02 Jacob se mit en route, et des anges de Dieu vinrent à sa rencontre.

    03 À leur vue, Jacob déclara : « C’est le camp de Dieu ! » Et il appela ce lieu « Mahanaïm » (c’est-à-dire : Les deux camps).

     

    Il est également fait mention des anges, des messagers, dans d'autres Livres de l'Ancien Testament, l'Exode : 6 mentions, les Nombres : 11 mentions, les juges : 17 mentions (Naissance de Samson), de Samuel : 6 mentions, des Rois : 6 mentions, etc.

    Quelques autres citations de l'AT :

    Livre des Juges, chapitre 13 :

    Le Chapitre 13 des Juge raconte l'histoire de la conception et de la naissance de Samson, il nous dit comment l'esprit du Seigneur s'empare de lui.

    24 La femme enfanta un fils, et elle lui donna le nom de Samson. L’enfant grandit, le Seigneur le bénit,

    25 et l’Esprit du Seigneur commença à s’emparer de lui à Mahané-Dane, entre Soréa et Eshtaol.

     

    Deuxième Livre des Martyrs d'Israël, chapitre 15 :

    Judas Maccabée prononça l’invocation suivante : « Au temps d’Ézékias, roi de Judée, toi, Maître (seigneur), tu as envoyé ton ange, et il a exterminé jusqu’à cent quatre-vingt-cinq mille hommes de l’armée de Sennakérib.»

    20 Déjà, tous attendaient l’issue prochaine du combat, déjà les adversaires opéraient leur concentration, rangeaient leur armée en ordre de bataille, disposaient les éléphants en un point favorable et la cavalerie sur les ailes de l’armée.

    21 Judas Maccabée, observant les troupes en présence, la variété de leur armement et l’aspect féroce des éléphants, tendit les mains vers le ciel et invoqua le Seigneur, auteur de prodiges. Il savait bien, en effet, que la victoire ne résulte pas de la force des armes, mais que Dieu l’accorde, comme il le juge bon, à ceux qui en sont dignes.

    22 Il prononça l’invocation suivante : « Au temps d’Ézékias, roi de Judée, toi, Maître, tu as envoyé ton ange, et il a exterminé jusqu’à cent quatre-vingt-cinq mille hommes de l’armée de Sennakérib.

    23 Maintenant encore, ô Souverain des cieux, envoie un bon ange en avant de nous, pour semer terreur et effroi.

    24 Que, par la force de ton bras, soient frappés de crainte ceux qui, en blasphémant, marchent contre ton peuple saint ! » Et il acheva sur ces mots.

     

    Isaïe Chapitre 37 

    L’ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n’était que des cadavres.

    36 L’ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n’était que des cadavres.

    37 Sennakérib, roi d’Assour, plia bagage et s’en alla. Il revint à Ninive et y demeura.

    38 Or, comme il se prosternait dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarécèr le frappèrent de l’épée et s’enfuirent au pays d’Ararat. Son fils Asarhaddone régna à sa place.

     

    Daniel Chapitre 6, 10, 13 et 14

    « Voilà justement un mensonge qui te condamne : l’Ange de Dieu a reçu un ordre de Dieu, et il va te mettre à mort. ».

    6.23 Mon Dieu a envoyé son ange, qui a fermé la gueule des lions. Ils ne m’ont fait aucun mal, car j’avais été reconnu innocent devant lui ; et devant toi, ô roi, je n’avais rien fait de criminel. »

    10.13 L’ange du royaume de Perse m’a résisté pendant vingt et un jours, mais Michel, l’un des premiers anges, est venu à mon aide. Moi, je l’ai laissé avec l’ange des rois de Perse.

    10.20 Il dit : « Sais-tu pourquoi je suis venu vers toi ? Maintenant, je vais retourner combattre l’ange de la Perse. À l’issue de ce combat, l’ange de la Grèce viendra.

    10.21 Personne ne me prête main-forte contre ceux-ci, sauf Michel, votre ange. Mais je t’annonce ce qui est inscrit dans le livre de vérité.

    13.55 Daniel dit : « Voilà justement un mensonge qui te condamne : l’Ange de Dieu a reçu un ordre de Dieu, et il va te mettre à mort. »

    13.59 Daniel lui dit : « Toi aussi, voilà justement un mensonge qui te condamne : l’Ange de Dieu attend, l’épée à la main, pour te châtier, et vous faire exterminer. »

    14.34 L’ange du Seigneur dit à Habacuc : « Le repas que tu tiens, porte-le à Babylone, à Daniel, dans la fosse aux lions. »

    14.36 L’ange du Seigneur le saisit par le sommet de la tête, le porta par les cheveux et, dans la violence de son souffle, le déposa à Babylone au-dessus de la fosse.

     

    Il y a donc bien, d'une part, des présences physiques et des actes concrets, et d'autre part des "songes" et des interventions non physiques.

     

     

    Apparitions des Messagers dans le Nouveau Testament

     

     Évangile de Matthieu

    Chapitre 1 : L’ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint.

    18 Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

    19 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.

    20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;

    21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

    22 Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

    23 Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

    24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,

    25 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

     

    Chapitre 2 : Un ange prévient Joseph en songe : fuite en Égypte et l'annonce la mort d'Hérode.

    13 Après leur départ (les Rois Mages), voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

    14 Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,

    15 où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.

    16 Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.

    17 Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :

    18 Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

    19 Après la mort d’Hérode, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte

    20 et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et pars pour le pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »

    21 Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère, et il entra dans le pays d’Israël.

     

    Chapitre 28 : L’ange du Seigneur vint rouler la pierre et s’assit dessus.

    01 Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre.

    02 Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus.

    03 Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige.

    04 Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts.

    05 L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.

    06 Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait.

    07 Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.” Voilà ce que j’avais à vous dire. »

    08 Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.

     

    Évangile de Luc

    Chapitre 1 : L’ange Gabriel apparaît à Zacharie près de l’autel de l’encens.

    10 Toute la multitude du peuple était en prière au dehors, à l’heure de l’offrande de l’encens.

    11 L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens.

    12 À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit.

    13 L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

    14 Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance,

    15 car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ;

    16 il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ;

    17 il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »

    18 Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. »

    19 L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.

    20 Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. »

    21 Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire.

    22 Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet.

     

    Chapitre 1 : L’ange Gabriel lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu...

    26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,

    27 à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

    28 L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

    29 À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

    30 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

    31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.

    32 Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;

    33 il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

    34 Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »

    35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.

    36 Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.

    37 Car rien n’est impossible à Dieu. »

    38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

     

    Chapitre 2 : Les bergers de Nazareth - "L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte." "Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, .../..."

    05 Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

    06 Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.

    07 Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

    08 Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.

    09 L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.

    10 Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :

    11 Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.

    12 Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

    13 Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :

    14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

    15 Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »

     

    Chapitre 22 : Agonie de Jésus au jardin de Gethsémanie - "Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait."

    41 Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait en disant :

    42 « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. »

    43 Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.

     

     

    Actes des Apôtres

    Chapitre 5 : Le grand prêtre mis les Apôtres en prison - « pendant la nuit, l’ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et les fit sortir. Il leur dit : Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. »

    16 La foule accourait aussi des villes voisines de Jérusalem, en amenant des gens malades ou tourmentés par des esprits impurs. Et tous étaient guéris.

    17 Alors intervint le grand prêtre, ainsi que tout son entourage, c’est-à-dire le groupe des sadducéens, qui étaient remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi.

    18 Ils mirent la main sur les Apôtres et les placèrent publiquement sous bonne garde.

    19 Mais, pendant la nuit, l’ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et les fit sortir. Il leur dit :

    20 « Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. »

    21 Ils l’écoutèrent ; dès l’aurore, ils entrèrent dans le Temple, et là, ils enseignaient. Alors arriva le grand prêtre, ainsi que son entourage. Ils convoquèrent le Conseil suprême, toute l’assemblée des anciens d’Israël, et ils envoyèrent chercher les Apôtres dans leur cachot.

    22 En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas à la prison. Ils revinrent donc annoncer :

    23 « Nous avons trouvé le cachot parfaitement verrouillé, et les gardes en faction devant les portes ; mais, quand nous avons ouvert, nous n’avons trouvé personne à l’intérieur. »

     

    Chapitre 8 : Rencontre programmée avec l’Éthiopien, l’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe en disant : « Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte ».

    26 L’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe en disant : « Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. »

    27 Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Éthiopie, et administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer.

    28 Il en revenait, assis sur son char, et lisait le prophète Isaïe.

    29 L’Esprit dit à Philippe : « Approche, et rejoins ce char. »

    30 Philippe se mit à courir, et il entendit l’homme qui lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu ce que tu lis ? »

    31 L’autre lui répondit : « Et comment le pourrais-je s’il n’y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui.

     

     

    St Pierre libéré

     

    Chapitre 12 : Un ange libère Pierre - "Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes lui tombèrent des mains." .../... "Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville. Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux. Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue, et aussitôt l’ange le quitta."

    05 Tandis que Pierre était ainsi détenu dans la prison, l’Église priait Dieu pour lui avec insistance.

    06 Hérode allait le faire comparaître. Or, Pierre dormait, cette nuit-là, entre deux soldats ; il était attaché avec deux chaînes et des gardes étaient en faction devant la porte de la prison.

    07 Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes lui tombèrent des mains.

    08 Alors l’ange lui dit : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales. » Ce que fit Pierre. L’ange ajouta : « Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi. »

    09 Pierre sortit derrière lui, mais il ne savait pas que tout ce qui arrivait grâce à l’ange était bien réel ; il pensait qu’il avait une vision.

    10 Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville. Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux. Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue, et aussitôt l’ange le quitta.

     

    Chapitre 12 : La mort de Hérode - "l’ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas rendu gloire à Dieu."

    21 Au jour fixé, Hérode, ayant revêtu les habits royaux et siégeant à la tribune, se mit à les haranguer.

    22 Le peuple l’acclamait à grands cris : « C’est la voix d’un dieu, et non d’un homme ! »

    23 Mais soudain, l’ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas rendu gloire à Dieu. Rongé par les vers, il expira.

     

    Chapitre 27 : Un ange se présente de nuit à Paul (si c'est un songe, ce n'est pas précisé)  - « Il m’a dit : “Sois sans crainte, Paul, il faut que tu te présentes devant l’empereur, et voici que, pour toi, Dieu fait grâce à tous ceux qui sont sur le bateau avec toi.” »

    22 Mais maintenant, je vous exhorte à garder confiance, car aucun de vous n’y laissera la vie, seul le bateau sera perdu.

    23 Cette nuit, en effet, s’est présenté à moi un ange du Dieu à qui j’appartiens et à qui je rends un culte.

    24 Il m’a dit : “Sois sans crainte, Paul, il faut que tu te présentes devant l’empereur, et voici que, pour toi, Dieu fait grâce à tous ceux qui sont sur le bateau avec toi.”

    25 Alors, gardez confiance, mes amis ! J’ai foi en Dieu : il en sera comme il m’a été dit.

    26 Nous devons échouer sur une île. »

     

    Il y a donc bien, ici encore, d'une part, des présences physiques et actes concrets, et d'autre part des "songes" et des interventions non physiques.

     

    LosAnges

     

    Autres manifestations angéliques

    Songes de saint Aubert et le Mont St Michel

    En 708 Saint Aubert, évêque d’Avranches (50), lors d'un songe (domaine métaphysique), reçoit l'ordre de l’archange Michel de construire un sanctuaire sur le mont Tombe, à l’embouchure du Couesnon.

    Aubert a reçu trois fois l'ordre de l'Archange Saint Michel, jugeant cela impossible ce n'est qu'à la troisième injonction qu'il obéit après que l'Archange appuya fortement le doigt sur son front et y laissant une mystérieuse empreinte. Aubert se réveilla avec ce creux sur le front (marque physique) et comprit la véracité de l'ordre archangélique.(Wikipédia)

     

    Apparitions Mariales

    Lors des apparitions Mariales, seules quelques personnes (la plupart du temps des enfants) voient la Belle Dame et/ou les Anges, par exemple, à Fatima, la foule ne les a pas vu.

     

     

    Conclusion

    Les Anges, qui sont de purs esprits, dont l'éthique est la plus élevée, ne se prêtent pas au jeu de la comédie, ils ne font pas de parodies physiques. 

    A l'opposé, les imitateurs d'anges qui violent l'intégrité physique des humains, sont les Élohim / Polymorphes.

     

     

    Massalis

     

     

    « Sacrifices aux dieuxIntroduction au Monde des Morts Vivants »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :