• Spiritualité Versus Religion

     

    Imbrications des Corps, des Ames et des Esprits !

     

    La Spiritualité

     « Je pense donc je suis… », tous les humains ont une activité spirituelle plus ou moins intense, plus ou moins consciente, même les athées.

     

    "Certaines définitions limitent la spiritualité à des expériences mystiques profondes, alors que d'autres incluent des sentiments communs et accessibles, tel celui de l'émerveillement éprouvé lors d'une excursion dans la nature. Il faut reconnaître qu'il y a diverses expériences spirituelles, de la forme ordinaire et accessible à la forme extraordinaire ou réservée à quelques privilégiés."
    (Noël Simard)

     

    La recherche du sens de sa vie et de la transcendance est innée chez l’Homme. Les réseaux sociaux en sont les témoins. Les religions, les mouvements New-âge, l’ufologie, y compris les églises de Satan (1), sont spirituels.

     

    Cette quête de capacités spirituelles, ou cet appel de la dimension spirituelle elle-même (cf Le chamanisme), n’est pas sans danger. A force de rechercher la transcendance les gens finissent par s’associer à des esprits peu recommandables, et ça se termine par la mise en exploitation, soft ou pas, de l’expérimentateur imprudent. Les travaux sur la kundalini développent un corps étranger, un symbiote, un serpent énergétique. Ignace de Loyola lui-même (comme bien d'autres) fut « pris d’hallucinations extatiques », comme le prêtre Jésuite, Mikao Usui, "inventeur" du Reiky (2).

    Nous devons rester libres et indépendants, refuser ces « âmes » reçues de l’extérieur qui sont des « âmes vagabondes », des « poussières d’étoiles », elles ne doivent pas occuper nos corps. On peut être en relation avec un esprit, cependant il est essentiel de faire la différence entre « Subordination » à un esprit Malsain et « Coopération » avec un esprit Sain (Saint).

    Les propositions de raccourcis spirituels, qualifiés parfois de Chemin Lumineux, sont le fruit de diverses techniques comme l’imposition des mains. Mais n'est-il pas possible éveiller son âme et son esprit, personnellement, sans artifice ?

    Il faut bien reconnaître que c’est une démarche qui se fait seule, face à soi-même, une quête strictement individuelle, une auto-transcendance en quelque sorte, les hôtes en sont exclus.

    Si les grands mystiques ont toujours été seuls dans leur ermitage, leur cellule, leur grotte, ce n’est pas sans raisons. Le Poussin ou le Papillon a-t-il besoin de faire quoi que ce soit, à part être lui-même, pour sortir de sa coquille ou de son cocon ?

    Car, ces choses sont simples, comme un jeu d'enfant :

     

    "si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux." (Matthieu 18) (3)

     

    La Religion

    La religion est définie comme un ensemble spécifique de croyances et de pratiques (4) reliées à un groupe d’individus.

    C’est surtout un système d’administration de la spiritualité des fidèles, une entreprise, soit auto-contrôlée par les fidèles eux-mêmes, comme dans le Judaïsme et l’Islam, soit contrôlé par un ensemble de fonctionnaire, une administration autoritaire. Ce dernier cas de figure, met en évidence des clercs séculiers qui administrent et gèrent la spiritualité.

     

    "Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues (NDLR : et autres bâtiments religieux) et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense."
    (Matthieu ch 6)

     

    Les Enseignements doivent être non-institutionnels, comme aux premiers temps du Christianisme lorsque les sages étaient les ermites, les religieux hors administration ecclésiale, sans pouvoir temporel, ayant pour vocation l'accès personnalisé à la spiritualité.

     

    Le lien

    La spiritualité individuelle crée la sphère religieuse :

     

    "Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra."
    (Matthieu ch 6)

     

    Les 10 Commandements ont été remplacés par un seul :

    "Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres." (Jean ch 15 - 17).

     

    La Voie du Cœur !

     

    S'il y a une chose à retenir et à appliquer sur toute la planète c'est celle-ci :

    "12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
     13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
     14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
     15 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître."
    (Jean 15)

     

    Massalis

     


     Notes :

     

     (1) - Église de Satan

    Sur les traces d'Albert Pike et de ses prédécesseurs, l'Église de Satan a été créée en 1966 au États-Unis par Anton Lavey (Howard Stanton Levey). L'église de Satan est officiellement reconnue au USA depuis 2019, avec tous les avantages du régime fiscal d'une église : exemption de taxes.

    Elle s'est développée depuis et des Temples ont été ouverts également en France notamment à Paris et Lyon.

     

     "Reste à savoir si la franc-maçonnerie est oui ou non une religion. Cesserait-elle d’en être une parce que les autels de ces temples sont consacrés au culte de la liberté, de la fraternité et de l’égalité ? 

    Ayons le courage de nous dire religieux et de nous affirmer apôtre d’une religion plus sainte que toutes les autres. C’est ainsi que le premier effet de l’initiation est de purifier l’apprenti de toute mentalité chrétienne, s’il en a une…"

    (Oswald Wirth - le livre de l'apprenti)

     

    (2) - Le Reiky

    Version courante proposée aux adeptes :

    voici ce que nous dit Vicent Guillem dans « Las Leyes Espirituales » (les Lois Spirituelles) :

    « .../...  Oui. Avec la réalisation de certains exercices (Yoga), avec l'apport énergétique canalisé par une autre personne (Reiky) ou bien avec un appareil émetteur de bioénergie, on peut drainer les mauvais fluides et apporter de l'énergie vitalisée.

    …/…

    Mais si la personne persiste avec ses mauvaises habitudes psychiques, le déséquilibre dans le corps astral se produira à nouveau, et par conséquent, la maladie physique réapparaitra. C'est pour cela qu'il faut aborder la guérison de façon globale: spirituelle, mentale, énergétique et physique.

    Peux-tu m'expliquer ce qu'est le « Reiky »?

    Le Reiky est une méthode de guérison naturelle qui utilise l'énergie vitale universelle et qui aide à guérir des maladies physiques et mentales. Reiky est le nom que lui donna le prêtre japonais qui le redécouvrit, et cela signifie « énergie vitale universelle ». Bien qu'actuellement elle est connue sous ce nom, la transmission d'énergie pour améliorer la santé a été utilisée depuis des milliers d'années sous d'autres noms; c'est l'imposition des mains que faisait Jésus, la « guérison par la grâce ».

    (Vicent Guillem)

     

    Voici une autre version, plus conforme à la réalité :

    Si on se penche sur le sujet nous voyons que ce n’est pas tout à fait exact !

    Le prêtre jésuite, Mikao Usui, le présumé fondateur du Reiky, fut très attristé de n’avoir pas pu expliquer à un de ses élèves comment Jésus guérissait de ses mains, mais, quel est l'orgueilleux qui pense être du même niveau que le Christ et faire des miracles par lui-même ?
    Il serait parti aux quatre coins du monde à la recherche de la réponse (dont au Tibet d’où il ramènera un écrit connu sous le nom du Tantra de l'Éclair). Finalement, c’est entre 1914 et 1920 qu’il reçoit l’illumination après avoir médité 21 jours au sommet d’une montagne sacrée (cf article Le Dieu de la montagne) du Japon. Il aurait alors vu une grande forme blanche descendre sur lui (comme Ignace de Loyola le fondateur des Jésuites qui fut pris d’hallucinations extatiques : un serpent lumineux le pris), les symboles du Reiki seraient apparus devant ses yeux et il aurait, dès lors, eu le don de guérir miraculeusement les gens, et même de transmettre ce pouvoir.

     

    Étymologie de Reiki.

    S’il est évident que Ki signifie « énergie » (Chi en chinois), en Occident nous traduisons Rei par «esprit », Reiki signifierait donc « énergie spirituelle ».

    Mais, Rei c’est aussi, « âme, substance, conscience », n’est plus alors en rapport avec nos facultés spirituelles, surtout que cette énergie est « canalisée », elle vient de l’extérieur le praticien la dirige vers le sujet, c’est donc en rapport avec les esprits désincarnés, les âmes vagabondes, les fantômes : les "esprits des morts" !

    Ce serait donc l’énergie des "morts" qui serait utilisée pour accomplir les pseudos miracles du Reiki. Voilà que les "morts" pourraient aider les vivants ! Mais comment des âmes désincarnées, errant encore sur Terre, pourraient-elles être d’une quelconque aide pour les vivants ? J’opterais plutôt pour, encore une fois, une ingérence d’entités de l’inframonde, toujours les mêmes.

    Tout se paie, cette énergie n’est pas gratuite, « pay the ghost »… La "ponction de compensation" aura lieu tôt ou tard, sur le praticien, sur le "patient", sur leurs familles, ou sur d'autres personnes encore.

     

    Symboles Reïki (D'après le site "Les symboles Reiky") :

    CHOKU REI : C’est le symbole de Pouvoir, composé de deux kanji, Choku et Rei. On le traduit généralement par « place le pouvoir de l’univers ici ». Agit sur le corps physique.

    SEI HE KI : C’est le symbole d’Harmonie, composé de trois kanji, Sei, He et Ki. C’est un mot utilisé dans le japonais courant, qui signifie « calme ». Agit sur le corps mental, les émotions.

    HON SHA ZE SHO NEN : C’est le symbole de Distance. Ensemble de cinq kanji. On le traduit généralement par « le bouddha qui est en moi salut le bouddha qui est en toi ».

    DAI KO MYO : C’est le symbole de Maîtrise. Composé de trois kanji, on le traduit généralement par « Grand Être de l’univers, brille sur moi, sois mon ami ».  Agit sur la clairvoyance et la sagesse, permet la guérison de l’âme.

    Les plus avertis y verrons des rituels magiques, occultes, les symboles ont leur énergie propre, ce sont donc des Rumphaés.

    (Rumphae : Résidence d'un Esprit ou d'un Génie, qui peut être un Talisman, un Pentalpha, une Relique, un Totem, une Œuvre ou une Statue, un Bijou, un Tatouage, une Arme, une Rune, un Idéogramme ou un modeste Objet Réceptacle chargé énergétiquement.)

     

     

    (3) La Voix est la Voie

    01 À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »

    02 Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,

    03 et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.

    04 Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.

    05 Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.

    06 Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en pleine mer.

    (Matthieu 18)

     

     

    (4) Pratiques religieuses : Par ordre d'apparition dans l'Histoire. 

    Le judaïsme ne comporte pas d’Église constituée : il n’y a pas d’autorité suprême ni de clergé à proprement parler. Les rabbins sont des chefs spirituels reconnus pour leur connaissance des textes sacrés, mais ce sont des juifs comme les autres dont la réputation tient à leur sagesse et leur érudition.
    Le judaïsme est avant tout un style de vie qui suit cependant des règles strictes. Pour un juif pieux, le respect de la loi est au centre de la pratique religieuse. L’observation scrupuleuse des préceptes repose sur l’étude approfondie des textes, ce qui s’accompagne parfois d’un certain formalisme.

     

    Le christianisme. Bien que tous fassent référence à la "Bonne Nouvelle" délivrée par Jésus de Nazareth, dans un certain nombre d’Églises constituées tout repose sur une hiérarchie ecclésiale composée d'une autorité suprême et un clergé. Les prêtres sont des chefs spirituels dont la vocation est de diriger les fidèles dans leur foi, célébrer les offices religieux, et délivrer les sacrements. En tant qu'intermédiaires entre les fidèles et Dieu, ce sont les détenteurs de l'autorité spirituelle.
    Pour un chrétien pieux, le respect du calendrier des célébrations liturgiques est au centre de la pratique religieuse.

     

    L'Islam ne comporte pas d’Église constituée : il n’y a pas d’autorité suprême ni de clergé à proprement parler (sauf chez les Chiites). Les Imams sont des chefs spirituels reconnus pour leur connaissance des textes sacrés, mais ce sont des musulmans comme les autres dont la réputation tient à leur sagesse et leur érudition.
    L'Islam est avant tout un style de vie qui suit cependant des règles strictes. Pour un musulman pieux, le respect de la loi est au centre de la pratique religieuse. L’observation scrupuleuse des préceptes repose sur l’étude approfondie des textes, ce qui s’accompagne parfois d’un certain formalisme.

     

     

     

    « Le ChamanismeLes dieux d'hier et d'aujourd'hui »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Mai à 23:57

    Les 10 commandements n'ont pas été remplacés par " Aimez-vous les uns les autres" mais complétés !

      • Vendredi 14 Mai à 23:16

        Merci, pour ce commentaire, tout est dit dans St Jean chapitre 15...

        Jésus dit : "Voici mon commandement..."

        Compte tenu de mon autre article sur les 10 Commandements, il me parait évident que c'est désormais celui-ci qui compte, car c'est le dernier annoncé par le Christ en personne.

        Il en va de l'avenir de l'humanité, ou il est respecté, ou l'humanité prend le risque de disparaitre, comme annoncé par la Vierge lors de plusieurs apparitions.

         

    2
    Claire-Cerise
    Dimanche 3 Octobre à 16:52

    Les commentaires et tes réponses sont coupés,

    c'est dommage !

      • Lundi 4 Octobre à 22:15

        Merci Claire,
        C'était le champ de la zone "Commentaire" qui était mal dimensionnée.

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :