• Cuit ou cru ?

    Cuit ou cru ?

    La cuisson d’un coté augmente le nombre d’aliments comestibles, les rendant moins durs,  facile à mâcher et à digérer, mais de l’autre elle appauvrit nos aliments en vitamines et enzymes. Certains aliments ne se consomment que cuits, car crus ils sont toxiques (pomme de terre germées). Différentes écoles se disputent pour savoir qui des tenants du cru ou du cuit a raison. La raison est dans le juste équilibre. Les aliments n’ayant pas tous le même poids nutritionnel, l’équilibre n’est pas forcément le strict milieu quantitatif.

     

    On peu manger cru sans être carencé. L'augmentation du cru dans la ration quotidienne doit être progressive, l'adaptation du tube digestif est assez lente. Les aliments crus contiennent tout ce qu'il faut pour les assimiler correctement, ce qui n'est pas le cas du "cuit". Manger cru à 75 ou 80 % laisse encore une place pour le cuit, notamment à la vapeur douce.

    Pour les protéines animales, que dites-vous d'un poisson à la Tahitienne, d'un jambon cru de montagne, d'un carpatcho de saumon ou de bœuf, etc. ? Cependant, vous n'êtes pas sans savoir que la production de protéines animales est coûteuse en bio-ressources, en réduisant la consommation de viande, donc sa production, nous pouvons nourrir bien plus de personnes en tout en conservant la même production végétale. Il faut 7 kg de céréales pour produire un kilo de bœuf, 4 pour 1 kg de porc, 2 pour 1 kg de poulet. Idem pour la consommation d'eau, le coût environnemental est énorme.

    Pour moi, il paraît évident qu'un régime bien choisi est nécessaire pour conserver une bonne santé, notamment une diminution drastique des protéines animales. Car la souffrance physique, la maladie, la simple mauvaise santé chronique, constituent des conditions de vie difficilement supportable. L'idéal est la quiétude physique, et aussi morale en ne participant pas à la destruction de notre planète. Les deux vont de paire.

    Cuit ou cru ? ou Cru ou cuit ? : savoir écouter son corps pour retenir ce qui lui convient le mieux pour vous et notre Terre, enfin, choisissez en fonction de la saison.

    Voici quelques éléments donnés par Mme Irène Grosjean qui vous permettrons de faire le bon choix :
    Elle encourage ici à remettre en cause notre façon de penser la santé ("toutes les maladies sont guérissables !") et nous livre de précieux conseils de guérison. "Il faut refaire une véritable philosophie de santé et de bien-être". A retrouver sur www.onpassealacte.fr, le site qui encourage à agir


     

     

    « L’histoire secrète de l'espèce humaineL'aluminium vaccinal et les vaccinations en général »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :