• Le Partage du Pain et du Vin

     

    Un rite universel ancestral

    Depuis des temps immémoriaux, de nombreux « peuples », ont pratiqué le rite du Pain et du Vin. Ces rites remontent à la plus haute antiquité, au temps des cultes des moissons, des bacchanales Grecques, Romaines, et plus loin encore dans la tradition judéo-chrétienne...

     

    Melkisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était prêtre du Dieu très-haut. Il le bénit en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut, qui a créé le ciel et la terre ; et béni soit le Dieu très-haut...  (Genèse 14, 18-19)

     

    Le langage parabolique

    Pour un chrétien, l'Eucharistie est le cœur de la célébration de la messe instituée lors de la Cène du Jeudi Saint Pascal, le dernier repas du Christ avec ses disciples, la veille de sa Crucifixion.

    Tout l'enseignement de Jésus-Christ est centré sur l'Eucharistie, dans les Évangiles la fraction du Pain par Jésus est omniprésente au cours de son ministère terrestre (1) : Près du lac de Tibériade, dans la Barque, lors de la Cène, à Emmaüs. Les paraboles du vin sont plurielles et son partage unique lors de la Cène (2). 

    Car le Pain et le Vin sont les produits de la création de l'Homme, à l'image de l'homme qui est l’œuvre de la création de Dieu.

    Par le rite de la Communion, l'Eucharistie, le Christ nous invite à prolonger la Création de Dieu.

    En effet, le Pain et le Vin sont des produits "non naturels", élaborés par l'Homme, donc "sur-naturels". Ils sont le résultat de la mise en œuvre de l'Intelligence Créatrice.

    En cela, le Pain et le Vin sont des viatiques pour le "Passage" (la Pâques) de la Vie Matériel à la Vie Spirituelle.

     

    Se nourrir à la Source...

    Le Pain : physique

    La surabondance des miracles de la multiplication des pains, rapportée par les Évangélistes, rappelle la jouvence inépuisable de cette Communion Créative.

     

    Le Vin : spirituel

    Avec les Noces de Cana la sublimation de l'eau en Vin élève cette Communion Créative en Transcendance.

     

    Je suis le pain de la vie.
     Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ;
     mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas.
    (Jean 6, 48-50)

     

     

    Xpisti

     

    Massalis

     


    Notes :



    (1) La multiplication et/ou fraction du pain :

    Matthieu chapitre 15,

    32 Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. »

    33 Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? »

    34 Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. »

    35 Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.

    36 Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.

    37 Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.

    38 Or, ceux qui avaient mangé étaient quatre mille, sans compter les femmes et les enfants.

     

    Saint Marc chapitre 8

    18 « Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ?

    19 Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. »

    20 – « Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. »

    21 Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

     

    Saint Jean chapitre 6

    09 « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! »

    10 Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes.

    11 Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient.

    12 Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. »

    13 Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture.

     

    Saint Luc chapitre 24

    13 Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem,

    .../...

    28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.

    29 Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.

    30 Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.

    31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.

     

    Saint Jean chapitre 21

    04 Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.

    05 Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. »

    06 Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. (NDT : 153 poissons, 13 + 53 + 33 = 153)

    .../...

    10 Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »

    11 Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.

    12 Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.

    13 Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.

    14 C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.

     

     

    (2) La Cène

    Saint Matthieu chapitre 26

    Saint Marc chapitre 14

    Saint Luc chapitre 22

     

     

    « Blé et autres céréales

  • Commentaires

    1
    Claire-Cerise
    Lundi 19 Juillet à 09:31

    Le Christ nous invite a travers le pain et le vin a communié de son corps et de son sang. C'est au moment de la Consécration que le pain et le vin se changent en Corps et Sang du Christ. 

    Il y a l'épisode des disciples d'Emmaüs aussi, qui rencontrent Jésus après sa Résurrection. Ils Le reconnaissent au cours du repas lorsque Jésus rompt le pain.

      • Claire-Cerise
        Lundi 19 Juillet à 09:35

        Je corrige : .. à travers .. à communier

    2
    Jeudi 22 Juillet à 00:50

    Merci pour le commentaire, j'ai cité Emmaüs dans les Notes (Luc Ch 24)...
    C'est Jésus lui-même qui partage le Pain après sa Résurrection.

    <textarea id="BFI_DATA" style="width: 1px; height: 1px; display: none;"></textarea>

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :